Animalerie High-Tech (E.O.P.S.)

Delphine TAILLIEU, Pôle Recherche, Faculté de Médecine, Université Lille2

Responsable scientifique : Thomas Hubert

Responsable technique : Delphine Taillieu

Coordonnées

delphine.taillieu@inserm.fr
Tél. 03 20 62 20 61 / 06 27 54 65 45
1, place de Verdun - Sous-sol Faculté de Médecine Pôle Recherche - 59045 Lille Cedex

Matériel disponible, application, prestation

L’animalerie High-Tech de l’IMPRT accueille vos souris sous un statut sanitaire E.O.P.S. (Exempt d’organismes Pathogènes Spécifiques). Les animaux sont confortablement hébergés en cages individuellement ventilées, ce qui permet d’accueillir des animaux transgéniques et/ou immunodéficients.

Le personnel de l’animalerie s’occupe de tout : eau et nourriture ad libitum, change des litières, gestion des lignées d’élevage, sevrage, identification des animaux, biopsies pour le génotypage. L’utilisateur n’a plus qu’à génotyper ses animaux et mener ses expériences !

Pour devenir utilisateur de l’animalerie High-Tech, il est interdit de posséder des rongeurs ou des lapins chez soi et d’utiliser une autre animalerie. Il faut suivre une formation « Nouveaux Entrants » et s’engager à respecter le règlement intérieur.

L’animalerie dispose de plusieurs zones :

  • Isotechnie : hébergement en isolateurs des noyaux de lignées transgéniques non cryopréservées et des nouvelles lignées avant vérification sanitaire pour introduction en élevage ;
  • Elevage : reproduction des animaux pour générer les petits nécessaires à la mise en œuvre des protocoles des utilisateurs (sexe, génotype, âge, quantité demandés) ;
  • Expérimentation : hébergement des animaux impliqués dans les protocoles. Différentes salles sont disponibles sur réservation : manipulations classiques (immunocompétents et immunodéficients séparés), chirurgie, stéréotaxie, études métaboliques, dissection/perfusion. Un appareil à rayon X est disponible pour distinguer et quantifier la masse grasse viscérale et sous-cutanée.

L’animalerie High-Tech propose quelques prestations supplémentaires :

  • Le transfert d’embryons, pour l’importation de lignées contaminées
  • (gratuit) La formation à certaines pratiques telles que : injections,  gavage, vasectomie, sacrifice par perfusion/dislocation/inhalation de CO2, prélèvements de sang/urine/organes, …

Pour le deuxième semestre 2014, nous attendons l’ouverture d’une zone A2 et d’une zone de retour à l’hébergement qui permettra aux souris de quitter l’animalerie pour découvrir les espaces IRM, micro TEP, comportement, Xenogen et Cellvizio en suivi longitudinal.

 


Zone d’expérimentation – Salle de dissection
Table de perfusion pour utiliser du paraformaldéhyde sans risques pour l’utilisateur et avec récupération des fluides.


Zone d’expérimentation – Salle d’hébergement
Portoirs ventilés pour héberger les animaux sous statut sanitaire E.O.P.S.

 


Zone d’isotechnie
Un isolateur pour hébergement sous statut S.O.P.F.

 


Zone de transfert d’embryons
Réimplantation sous hotte d’embryons issus de femelles contaminées dans des femelles S.O.P.F.